Canada. Des Britanno-Colombiens veulent finir leurs jours en étant dissous dans l'eau

16.02.2020
Une femme marche devant le cimetière Mountain View à Vancouver, où l'on voit des arbres aux feuilles rouges.


L'hydrolyse alcaline, ou aquamation, utilise une combinaison de débit d'eau, de température élevée et une solution chimique basique pour décomposer les protéines, les graisses et les glucides, ne laissant que des os. PHOTO : RADIO-CANADA / BEN NELMS


Des Britanno-Colombiens soucieux de l’environnement réclament que l'incinération en « aquamation », un processus alcalin à base d'eau qui dissout les corps en quelques heures dans un cylindre en acier inoxydable spécialement conçu à cet effet, soit légal dans la province.

Près de 600 Britanno-Colombiens ont signé une pétition demandant au gouvernement provincial d'autoriser le procédé qui est offert légalement au Québec, en Ontario, en Saskatchewan et dans près de deux douzaines d'États américains.

Jocelyne Monette fait partie des personnes qui soutiennent la disposition du corps par aquamation.

Après avoir reçu un diagnostic de cancer en 2013, elle a compris l'importance pour elle de protéger l'environnement dans la mort comme elle le fait dans la vie.


Je ne veux pas que les combustibles fossiles fassent partie de mon voyage hors de ce monde. Jocelyne Monette

Une femme promène son petit chien.

De nombreuses personnes prennent des mesures pour réduire leur empreinte carbone au cours de leur vie, mais n'ont que peu de choix en ce qui concerne l'impact de leur mort sur la planète, croit Jocelyne Monette. Photo: RADIO-CANADA / MIKE MCARTHUR



L'enterrement vert, qui élimine les cercueils et les pierres tombales, est une option, mais l'espace que cela requiert est problématique, selon elle.

L'aquamation produit également un rejet liquide réputé sûr pour l'élimination dans les flux d'eaux usées locaux.

Il n'y a pas de feu. Il n'y a pas de fumée. Il n'y a rien, explique la femme âgée de 66 ans. C'est juste un récipient en acier inoxydable avec de l'eau qui coule doucement sur le corps.

Question de température

La température de l'eau détermine le temps qu'il faut pour dissoudre le corps. L'hydrolyse alcaline à haute température a été examinée et est reconnue par l'Organisation mondiale de la santé et les Centres de contrôle pour maladies infectieuses des États-Unis comme un moyen d'éliminer les restes humains sans mettre la santé publique en danger.

Le ministère de la Sécurité publique de la Colombie-Britannique étudie l'hydrolyse alcaline en tant que solution de rechange à l'enfouissement et à la crémation traditionnels.

Un changement législatif est toutefois nécessaire à la Loi sur les services funéraires, et devra prendre en compte les effets sur l'environnement, le zonage, la sécurité, les formations et les permis requis pour pratiquer l'aquamation.

Avec les informations de Belle Puri

                                                                              Картинки по запросу "https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1518438/colombie-britannique-mort-incineration-aquamation-eau-environnement"
Делясь ссылкой на статьи и новости Похоронного Портала в соц. сетях, вы помогаете другим узнать нечто новое.
18+

Яндекс.Метрика